• La côte est

    Deux côtes, deux ambiances!

    Après avoir attendu plus d'une heure à Ouégoa, nous repartons à l'arrière d'un pick-up en direction de Pouébo.

    La côte est

     

    Nous passons le col d'Amos où nous profitons de la vue sur le lagon et les montagnes.

    La côte est

    La côte est

     

    Nous quittons les plaines et le climat sec de l'ouest pour une végétation luxuriante et une ambiance beaucoup plus tropicale à l'est.

    La côte est

    La côte est

     

    La route longe la côte où poussent bananes, papayes, cocos, létchis, mangues...

    Ici la population est en grande majorité kanak et les tribus s'égrainent au fil de la côte.

     

    Nous passons quelques jours à Pouébo, où nous vivons "à la Koh Lanta": pêche, ramassage de bois pour le feu, cueillette de cocos et de citrons.

    La côte est

    La côte est

    l'appat...

     

    La côte est

    et la prise!

     

    A quelques mètres du camping, nous allons nous baigner dans la cascade de Colnett.

    La côte est

     

    Après trois nuits à Ouanebatch, nous reprenons la route pour Hienghène. Malgré les nids de poule sur la route, les paysages continuent de nous emerveiller.

    Un arrêt à la cascade de Tao, où après 30 minutes de marche, nous atteignons les chutes. Le site est incroyable, nous nous baignons dans les bassins naturels.

    La côte est

    La côte est

    La côte est

     

    Plus loin, nous prenons le bac de la Ouaïème, le dernier du territoire. Ouvert jour et nuit, il survit au progrès et aux vélleités de le remplacer par un pont.

    La côte est

    La côte est

     

    Nous arrivons à Hienghène, village très connu en Nouvelle Calédonie pour ses formations rocheuses:

    La côte est

    La poule couveuse

     

    La côte est

    Le sphinx (avec un peu d'imagination)

     

    La côte est

    Les rochers noirs de Lindarélique

     

    3ème étape: Poidimié, chef-lieu et ville principale de la côte est.

    Nous en profitons pour faire une matinée kayac, direction l'ilôt en face du camping.

    La côte est

    La côte est

    La côte est

    La côte est

     

    Malgré l'histoire tendue entre locaux et "colonisateurs" ainsi que les rumeurs de danger y découlant, nous partons pour Canala, considéré comme un gros bastion indépendentiste kanak. Nous dormirons une nuit au camping des cascades après avoir passé la fin d'après-midi avec des enfants de la tribu d'à côté et mangé du gâteau fait par une association de mamans qui fêtaient les vacances de Noël.

    La côte est

    La côte est

     

     

    Le lendemain, nous repartons pour Nouméa. Pour cela, nous empruntons la "route à horaires" entre Canala et Thio.

    La côte est

    Sur une portion de 13 kms, la route (ou plutôt le chemin), à flanc de montagne, est trop étroite et sinueuse pour passer à 2 voitures. Selon l'horaire, les voitures peuvent passer dans un sens ou dans un autre. Mais à la tombée de la nuit, la route est ouverte dans les 2 sens!

    Nous arrivons à 10h20 au départ de cette route. C'est la bonne horaire pour passer mais il n'y a pas de voitures! Nous commençons l'ascension à pied, tout en sachant qu'il faudra attendre midi pour espérer trouver une voiture qui va à Thio!

    La côte est

    Après une heure de marche, nous sommes pris en stop par un homme qui n'a pas respecté l'horaire... Tant mieux car la chaleur commence à être éprouvante.

     

    Nous retournons sur Nouméa, un peu triste de finir le tour de la Grande Terre.

    Mais demain nous repartons pour l'île des Pins!


  • Commentaires

    1
    mamie et papy
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 14:14
    Profitez bien de votre voyage cela a l'air très beau en France il neige partout bons baisers de nous deux
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :