• Phnom Penh

    Cette fois, pas d'embrouille avec le bus: nous arrivons à Phnom Penh en 8 heures.

    Nous choisissons une guesthouse au bord du lac Kak, mais pas de chance, il est à sec!

    Nous profitons d'être dans la capitale cambodgienne pour faire nos visas du Vietnam et de l'Inde. Ce sont les seuls visas qu'on nous demande d'avoir avant d'arriver sur le territoire dans notre voyage. Heureusement pour nous car cela nous ralentis.

    La ville est très grande et ça grouille de partout: marchés, vendeurs ambulants... et tuk-tuks féroces. Combien de fois avons-nous entendu "tuk-tuk sir?" ou "where are you going?" en 1 journée? Sûrement une centaine!

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

     

    Nous nous plongeons dans l'histoire du pays en visitant le musée du crime génocidaire ainsi que le camp d'extermination de Choeung Ek.

    D'avril 1975 jusqu'au début de l'année 1979, les Khmers rouges prennent le pouvoir au Cambodge. Leur doctrine communiste prône le pouvoir par la terre. C'est ainsi qu'en quelques semaines, tous les habitants des villes furent dispersés dans les campagnes pour le travail agricole. Les hôpitaux, les écoles et les lieux de culte furent fermés.

     

    Le musée est plus connu sous le nom de S-21. Au départ, ce lieu était un lycée, mais une fois l'éducation interdite, il devint une prison. Près de 15000 personnes (hommes, femmes et enfants) y entrèrent et furent torturées avant d'être envoyées à Choeung Ek.

    Les prisonniers étaient des opposants du régime des Khmers rouges, pour n'importe quelle raison, valable ou non.

    Le site a été transformé en mémorial et est bien conservé. C'est d'ailleurs assez troublant.

    Un bâtiment servait principalement aux interrogatoires (tortures), les autres de prisons avec des cellules en bois et en briques (2m x 0.8m) ou en cellules collectives dans les salles de classe.

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

    Phnom Penh

     

    Aujourd'hui, on peut encore voir le bâtiment des tortures ainsi qu'un bâtiment de cellules. Les deux autres bâtiments servent pour les expositions. On y retrouve notamment les photos des victimes. Chaque personne était photographiée à son arrivée au S-21. Leurs regards en disent long sur les évènements. Certains avaient de la haine, d'autres de la peur ou de la pitié. D'autres paraissaient déjà mortes et quelques uns souriaient...

    Phnom Penh

     

    Puis, les personnes qui survivaient aux tortures étaient envoyées à Choeung Ek, à quelques kilomètres en dehors de Phnom Penh. C'est ici qu'elles étaient tuées et enterrées dans des fosses communes.

    On y envoyait des familles entières pour éviter des actes de vengeance par la suite et parce que "pour éliminer la mauvaise herbe, il faut arracher les racines".

    Phnom Penh

    Phnom Penh

     

    Les charniers ont été mis à jour, permettant de retrouver environ 9000 personnes, soit la moitié des victimes estimées sur ce site. Le reste des morts est encore sous terre. Mais avec la pluie et les pas des visiteurs, des ossements et des morceaux de vêtements font surface. Ça fait bizarre de se dire que l'on marche sur des charniers.

    Un mémorial en forme de stupa a été érigé à Choeung Ek avec les ossements des victimes.

    Phnom Penh

    Phnom Penh

     

    En 4 ans, le Cambodge aura perdu 3 millions d'habitants, soit une personne sur quatre! Personne n'a été épargné durant ce génocide mais aujourd'hui le peuple a pardonné aux Khmers rouges et tout le monde vit ensemble (sauf les hauts dirigeants emprisonnés à vie).

    Cela peut paraître étrange mais entre la mort de sa famille ou l'enrolement chez les Kmers rouges pour protéger les siens, quel choix aurions-nous fait?


  • Commentaires

    1
    pascal hernandez
    Lundi 11 Mars 2013 à 11:13

    Bonjour à vous tous (même si vous êtes que 2),et bon anniversaire :1 an déjà.

    Je me connecte plus rarement qu'avant car depuis novembre j'ai choisi de ne plus avoir de domicile, je suis toutencamion, alors quand je vais sur votre blog la consultation est encyclopédique.

    Vous êtes toujours aussi en forme et joyeux,çà fait plaisir.

    Continuez bien ,à vous relire,

    pascalhernandez@hotmail.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :